Les becs à pétrole

Le pétrole, chimiquement, est un mélange d'hydrocarbures et non pas une "huile" comme le laisse entendre l'origine de son nom.
Après l'époque des pionniers (Lukasiewicz en Pologne en 1853 ou les essais à Pechelbronn en Alsace en 1845), les procédés de raffinage du pétrole furent développés avec succès dans les années 1850 aux Etats-Unis. Les premières lampes américaines pour le pétrole avaient une mèche tubulaire à tirage central. Ces lampes étaient trop chères pour avoir un succès commercial. Puis, les premiers becs à flamme plate pour l'éclairage au pétrole furent commandés par les Américains auprès de lampistes viennois, et rapidement imités et améliorés sur place. A partir de 1863, les lampistes européens suivirent avec des becs de plus en plus performants.
Les principaux fabricants d'Europe étaient situés en Allemagne (Berlin, Ruhr), en Autriche (Vienne), en Belgique (Herstal) et en Grande-Bretagne (Birmingham).

Il est important de respecter la concordance du verre avec le modèle de bec pour obtenir le résultat optimal et ne pas subir des désagréments comme odeurs et fumée.
La qualité de la mèche et du carburant ont également une importance de premier ordre.

Un tableau de correspondance avec les tailles des verres et des mèches se trouve sur la
page des conseils.

United Colors of...

Les becs des lampes à pétrole sont composés de plusieurs dizaines de pièces. Ces pièces sont formées de différentes manières: tôle repoussée et estampée, pièces décolletées, tournées, fondues, puis assemblées souvent manuellement par sertissage ou soudure.
Nous vous présentons ici une panoplie des composants d'un bec Idéal (équivalent Matador, voir ci-dessous) de 20''' fabriqué encore en 2002 par la société Den Haan à Rotterdam. L'outillage est celui récupéré après la fermeture des usines de Brökelmann, Jäger & Busse de Neheim (Allemagne). DHR propose également des becs à flamme plate.

Idealbrenner, Den Haan, Rotterdam, NL

Un autre fabricant, Gaudard,  situé en France, à Morbier dans le Jura, produit toute la gamme des becs Kosmos, des becs à disque, des becs à essence etc. En plus des deux établissements cités, quelques autres usines en Europe fabriquent des lampes à pétrole sans pour autant en fabriquer les becs. Les becs à essence de type Pigeon sont également produits par les Usines de Navarre à Evreux. Des becs à mèche plate - flamme plate proviennent en grand nombre de pays extra européens, comme des lampes tempête. Des becs à mèche cordon utilisés dans des veilleuses et autres objets de vitrine sont importés d'Asie.

Veuillez cliquer ici pour trouver une nomenclature détaillée des lampes à pétrole
(les mots tels que bec, verre, abat-jour....)

Les becs à mèche plate et flamme plate.

Jones

Lomax

Lempereur & Bernard

 Verres bombés

Les premiers becs largement diffusés pour l'éclairage au pétrole avaient une mèche plate et produisaient une flamme plate. Le verre doit être bombé, et l'air est orienté vers la flamme par un cône déflecteur entourant le tube du brûleur. Ci-dessus deux becs américains, puis un bec de la Sté. Lempereur & Bernard à Liège, enfin de verres pour becs à flamme plate.
Duplex Duplex

Verre Duplex

Barton

Vers 1865, James Hinks à Birmingham (GB) fait breveter un bec à deux mèches plates parallèles, le bec Duplex. Plusieurs améliorations comme un levage de la galerie, des étouffoirs pour l'extinction facile et des extincteurs automatiques en cas de renversement accidentel y seront apportées. Le verre du bec Duplex est bombé aplati. 

De nombreux becs à flamme plate mais fonctionnant sans verre seront utilisés dans les lanternes.

Les becs à mèche plate arrondie à flamme tubulaire.

Kosmos Verre Kosmos ordinaireVerre Kosmos "amélioré" Erreur!!! Une erreur souvent commise par ignorance est l'utilisation d'un verre Matador sur un bec Kosmos. En l'absence de la constriction destinée à former la flamme correctement, celle-ci "flotte" dans un espace trop large et ne peut pas donner sa pleine puissance éclairante.

Le bec Kosmos, encore assez courant de nos jours, fut inventé par Wild & Wessel à Berlin en 1865. Il utilise une mèche plate enroulée de façon à produire une flamme ronde à double courant d'air. Le verre Kosmos comporte une constriction au dessus de la flamme pour étirer la flamme en hauteur. Une variant du verre dit "Reform" augmente cet effet et permet d'obtenir une flamme plus haute.

Les becs à disque déflecteur.

Bec Soleil

Bec Soleil

Verres pour bec Soleil Sebastian

Les becs à flamme ronde à double courant d'air furent souvent munis de disques destinés soit à étirer le flamme plus en hauteur, soit à l'évaser en forme de "bol" lumineux. Les becs Soleil ou "Sonnenbrenner" de Ditmar (Vienne, Autriche) utilisent un petit disque porté par une tige. Le verre semi-dépoli montré ci-dessus est un rare exemple de verre de lampe à pétrole dépoli.

Le bec Sebastian de la société Schwintzer & Gräff à Berlin est muni d'un disque de taille moyenne porté par un tube perforé. Il utilise un verre droit.

Matador Verres Matador Central Vulkan Mitrailleuse

Le bec Matador est le plus connu des becs à disque. Il fut créé par la société Ehrich & Graetz de Berlin vers 1895. Il comporte un disque porté par un tube perforé assurant un flux d'air homogène. Mise en garde: des becs hybrides sont proposés aujourd'hui sous le nom Matador, en l'absence de toute appellation contrôlée. Il s'agit en réalité de becs de type Kosmos auxquels un simple disque est rajouté, mais sans l'élément caractéristique du vrai Matador: le chariot porte-mèche qui assure un réglage très précis de la flamme. En outre, le calibre de 15''' n'est pas respecté et le bec fourni avec une mèche de 14'''. 

Le bec Central Vulkan de Wild & Wessel à Berlin est doté d'un grand disque porté par une tige et placé haut. La constriction du verre assure un bon mélange pétrole / air, et le disque façonne une flamme belle et lumineuse.

Le bec Mitrailleuse de Schwintzer & Gräff de Berlin utilise une batterie de plusieurs mèches rondes (souvent 12) disposées en cercle.

Odin-Bürgerbrenner. Verres Odin à boule Odin-Soleil Odin-SoleilOdin-Soleil

La société Carl Holy à Berlin a développé de nombreux modèles de becs vendus en France sous la marque Odin sans indication du modèle précis. Or, il existe différents modèles de becs Odin: ceux utilisant un grand disque porté par une tige ou un tube perforé, et ceux utilisant un petit disque porté toujours par une tige. Les verres tiennent compte de cette différence.

Les becs miniatures ou économiques.

Miniatures Sparbrenner ou bec économique Astra-Soleil

De nombreux becs ont été créés pour les lampes miniatures et veilleuses. De gauche à droite: le bec économique ou "Sparbrenner", le bec Perkeo, le bec Etoile ou "Sternbrenner", enfin deux becs "veilleuse".

Flamme plate d'un "Sparbrenner".

Le petit modèle de la lampe Astra-Soleil ressemble à une lampe à essence, mais fonctionne au pétrole. Un grand modèle de la même lampe correspond au bec Kosmos avec mèche plate arrondie.

Les becs et lampes à tirage central ou à ventilateur.
Le courant d'air central traverse le réservoir par un tube spécial, et la mèche est tubulaire.

Sépulchre Caby Lampe Soleil de Kaestner & Toebelmann Hitchcock

Lampe Sépulchre créée par Louis Sepulchre de Herstal (Belgique)

Lampe de Caby à Herstal (Belgique). "Sonnenlampe"
de Kaestner & Toebelmann, Erfurt (Allemagne).
Lampe Hitchcock sans verre avec, dans la base, un ventilateur dont le souffle remplace le tirage d'un verre.

Les becs à incandescence alimentés par une mèche.

Kronos 1911 Kronos 1914 Verres pour l'incandescence au pétrole Aladdin

Après l'invention du manchon à incandescence pour le gaz, on verra le développement de becs à incandescence pour les carburants liquides comme le pétrole. Des becs à alimentation par mèche seront créés, ainsi que des lampes à pression et des lampes à vapeur de pétrole alimentées par gravité depuis un réservoir situé au dessus. Le verre des lampes à incandescence au pétrole doit être assez haut pour un apport d'air suffisant.

La lampe Aladdin fut développée par une société américaine à partir de 1909. Elle eut et a encore de nos jours un succès confirmé.

Les lampes à vapeur de pétrole

Standard

Brama

Rares sont les lampes à vapeur de pétrole alimentées par gravité. A gauche, le "Standard-Light".
Ci-contre à gauche, un exemple d'appareil à pression construit par Martin Brandt & C°, Berlin. Le réservoir est situé au dessus du brûleur.

Les lanternes fonctionnant sous pression (ici une "Geniol") jouissent de nos jours encore d'une grande popularité, aussi bien pour un usage au quotidien (marchands ambulants, pêcheurs, campeurs...)  que comme articles de collection.

Geniol

Pour trouver une nomenclature détaillée des lampes à pétrole
(les mots tels que bec, verre, abat-jour....) veuillez cliquer
ici

[Les becs de gaz]
[Les becs de lampes à huile] 

[Fabricants et logos]
[Lampes diverses: essence, alcool, etc.]
[Erreurs à éviter, remèdes et conseils]

[Retour à la page d'accueil]